Vous inquiéter excessivement peut vous rendre malade.

 

Occuper un emploi stressant peut nuire à votre santé

 

Tout le monde s’inquiète !

Peu s’en rendent compte, cependant.

Comme Platon le savait déjà, l’esprit et le corps sont intimement liés. En fait, selon les frères Mayo, célèbres médecins en leur temps, plus de la moitié de nos lits d’hôpitaux sont occupés par des personnes souffrant de frustration, d’anxiété, d’inquiétude et de désespoir.

 

Les motifs pour s’ inquiéter sont partout !

Ils sont particulièrement fréquents au travail. Les emplois à haute pression ont tendance à générer des problèmes plus préoccupants et plus imprévisibles que les emplois plus calmes et plus tranquilles. Les niveaux élevés de stress que nous associons aux emplois à haute pression peuvent entraîner des maladies cardiaques. Une étude a montré que plus d’un tiers des dirigeants d’entreprises souffraient de maladies cardiaques, d’ulcères à l’estomac et d’hypertension artérielle. Une autre étude a révélé que les médecins ont vingt fois plus de risque de mourir d’une insuffisance cardiaque que les travailleurs agricoles.

Cela signifie que si vous occupez un travail très stressant qui vous cause des inquiétudes, vous devez trouver un moyen de lutter contre les inquiétudes ou vous risquez bientôt de vous retrouver avec un ulcère ou pire.

 

La confusion provoque les inquiétudes

Comment vous sentiriez-vous si quelqu’un vous disait un dimanche soir que, le lendemain matin, vous serez jeté en prison ? Vous inquiéteriez-vous ? Probablement.

Il existe un moyen de faire face à ces soucis et de ne plus s’ ‘inquiéter.

La confusion est la principale cause d’inquiétude, a déclaré Herbert E. Hawkes. Selon lui, peu de gens prennent le temps d’analyser les faits relatifs à leur situation lorsqu’ils s’inquiètent.

Il a proposé que tous les soucis puissent être résolus en appliquant une simple analyse en trois étapes.

Recensez les faits à la source de vos soucis

Sa solution consistait à suivre ces trois étapes :

Tout d’abord, notez par écrit vos motifs d’inquiétude.

 

Résolvez le problème !

Deuxièmement, analysez ces faits : Que pouvez-vous faire à ce sujet ? Énumérez vos différentes options, les réponses que vous pouvez apporter.

Troisièmement, prenez une décision sur ce qu’il faut faire et faites-le.

 

Prenez des mesures et ne regardez jamais en arrière

 

Décidez !

Avez-vous déjà pris une décision dans la vie puis cherché après coups s’il existait une meilleure alternative ? Cette tendance est très fréquente chez les gens. Nous nous demandons constamment si nous avons fait le bon choix et s’il est encore temps de prendre un autre chemin.

Bien que cette tendance soit courante, elle peut aussi être très dommageable lorsque vous essayez de trouver des façons d’arrêter de vous inquiéter et d’éliminer vos soucis.

Lorsque vous essayez de décider de la façon dont vous allez résoudre un problème inquiétant, vous devez bien sûr commencer par analyser les faits. Mais une fois que cette analyse est terminée et que vous avez choisi un plan d’action, vous ne devriez pas revenir à la phase d’analyse.

 

Rejetez toute inquiétude !

Rappelez-vous de cela :  vous avez déjà pris votre décision, alors agissez de manière décisive et rejetez toute inquiétude à ce sujet. Ne vous arrêtez pas un moment pour hésiter et reconsidérer vos choix. Le moindre doute peut conduire à une réaction en chaîne de doutes, défaisant toute l’analyse et le travail que vous avez déjà effectué pour évacuer vos soucis.

Une fois que vous avez choisi un plan d’action, respectez-le et ne vacillez jamais.

 

 

Chassez demain de votre tête

 

L’absurdité de s’inquiéter

Avez-vous déjà passé une nuit blanche à réfléchir, à penser à des événements passés ou susceptible de se produire à l’avenir ? Si oui, vous n’êtes pas seul – la plupart des gens connaissent ce problème. Pourquoi selon vous ?

S’inquiéter pour le passé ou l’avenir est inutile. L’écrivain Stephen Leacock a décrit cette absurdité de la manière suivante.

Un enfant dit souvent : « quand je serai un grand garçon, ».

Puis, quand l’enfant est un grand garçon, il dit plutôt : « Quand je grandirai».

Lorsqu’il arrive à l’âge adulte, il dit encore : “Quand je serai marié”

Et en tant qu’homme marié, il pense : « Quand je serai à la retraite»

Cependant, quand il arrive à la retraite et regarde en arrière, il se rend compte qu’il a manqué tout cela, et il est trop tard. Par conséquent, pour éviter un tel sort, vous ne devriez vivre que dans le présent.

 

Carpe diem !

Tout comme un navire possède différents compartiments étanches, vous avez besoin de vous fabriquer des« compartiments quotidiens » – c’est un moyen de focaliser votre attention sur le moment présent, de vivre au jour le jour et de vous protéger de la rumination inutile sur le passé ou de la spéculation sur le futur. La règle est simple : tout ce qui s’est produit dans le passé ou pourrait se produire dans le futur ne doit pas s’immiscer dans votre journée, aujourd’hui.

Bien sûr, vous pouvez et devez encore planifier et préparer votre avenir, mais il est souvent peu utile de s’en inquiéter. La meilleure préparation pour l’avenir est de faire de votre mieux, dans votre vie et dans votre travail, dans le moment présent.

“Chaque jour est une nouvelle vie pour un homme sage”.

Hier est mort et demain est à naître – ne vous inquiétez pas pour hier et demain. Au lieu de cela, concentrez-vous uniquement sur ce que vous pouvez faire aujourd’hui.

 

Chaque fois que vous rencontrez des problèmes, adoptez le scénario du pire

Un homme nommé Earl P. Haney a été informé qu’il avait des ulcères à l’estomac. Il risquait de mourir très prochainement. En réponse, Haney a fait quelque chose de spectaculaire : il a embrassé son destin. Cette idée simple est à la base d’une approche en trois étapes pour cesser de s’inquiéter.

 

Écrivez le scénario du pire

Si vous vous inquiétez de quelque chose, demandez-vous : “Quelle est la pire chose qui pourrait arriver ?”

Définissez le pire scénario. Pourriez-vous perdre votre emploi ? Être emprisonné ? Vous faire tuer ? Haney  pensait que tout ce qu’il avait à faire était d’attendre sa mort imminente.

Ensuite, acceptez ce pire scénario. Supposons un moment que le pire est ce qui se passera. En réalité, il est très probable que  le pire scénario n’est pas si grave, et il est concevable de pouvoir s’en sortir. Si, par exemple, vous perdez votre emploi, vous en trouverez toujours un autre. Une fois que vous accepterez ce scénario le plus défavorable, vous vous sentirez beaucoup plus calme.

Pour Haney, bien sûr, le pire scénario était horrible. Mais il l’a accepté et s’y est préparé. Il a même acheté un cercueil afin que son corps puisse être enterré dans le caveau familial.

 

Améliorez le scénario “CATA”

Enfin, consacrez vos efforts à l’amélioration de ce scénario catastrophe. Haney a décidé que s’il devait mourir de toute façon, il devait aussi en tirer le meilleur parti. Malgré les objections des médecins, il a décidé de voyager autour du monde (avec son cercueil attaché à la remorque !). Durant son périple, il buvait des cocktails et consommait des aliments qui lui était interdits par les médecins. Il a enduré les intempéries rencontrées sur le chemin, a chanté des chansons et s’est fait des amis. Lorsqu’il est enfin rentré chez lui, il avait tout simplement oublié son ulcère, et il a rapidement vendu le cercueil à l’agent des pompes funèbres.

 

Ne gaspillez pas votre énergie en rancunes inutiles

 

La plupart des gens ont la malheureuse capacité à se stresser dès qu’ils rencontrent des difficultés et vivent des expériences négatives.

 

La stratégie “stop loss”

Comment pouvons-nous éviter de nous inquiéter inutilement ? Une solution surprenante réside dans une stratégie bien connue enseignée par un célèbre trader : l’ordre “stop-loss”.

Un ordre de « «stop loss» signifie que les actions sont achetées à un certain prix, puis l’évolution des prix est observée. Lorsque le prix des actions descend à un certain niveau, disons 10 pour cent en dessous du prix pour lequel elles ont été achetés, elles sont revendues immédiatement. Cela permet d’éviter d’accroitre les pertes.

 

Appliquez la stratégie aux rancunes

L’ordre « stop-loss» peut s’appliquer aux rancunes. Il n’est tout simplement pas judicieux de consacrer votre temps et votre énergie à cultiver du ressentiment contre quelqu’un. Abraham Lincoln, par exemple, a déclaré qu’il n’a jamais trouvé avantage à se quereller, et il pardonnait immédiatement à ceux qui l’attaquaient une fois et s’arrêtaient de le faire ensuite.

A compter d’aujourd’hui, appliquez l’ordre « stop loss » à toute source de stress.

 

 

Soyez plus heureux en mettant l’accent sur les points positifs

La plupart des gens disent que leurs émotions influent sur leur façon de penser et d’agir. Mais en fait, comme l’a dit le psychologue William James, les deux vont de pair. Cela signifie que bien que nous ne puissions pas influencer directement la façon dont nous nous sentons, nous pouvons l’influencer indirectement par notre façon de penser et d’agir.

 

Souriez !

Une façon de se sentir plus heureux est d’agir plus heureusement. Si vous vous sentez triste, affichez un grand sourire sur votre visage et sifflotez.

 

Pensez positivement !

Un moyen alternatif (et complémentaire) pour se sentir plus heureux est de nourrir des pensées plus heureuses.  Si vous cultivez des pensées heureuses, vous vous sentirez probablement plus heureux. Par conséquent, ne pensez pas à des problèmes négatifs. Concentrez-vous uniquement sur le positif.

 

Pensez à la dernière fois que vous avez fait une faveur à quelqu’un. Ont-ils été reconnaissants ?

Dans le cas contraire, vous sentez-vous légèrement offensé et frustré ? Lorsque nous accomplissons des actes de gentillesse, nous le faisons souvent avec l’attente de la reconnaissance.

 

N’attendez pas la reconnaissance

Mais nourrir de telles attentes engendrera inévitablement de la déception. Les gens ont tendance à être inconsidérés et ingrats – c’est juste la nature humaine, et vous ne pouvez pas changer cela.

Une personne bien consciente de l‘égoïsme inné des gens était l’avocat Samuel Leibowitz. Au cours de sa carrière, Leibowitz a sauvé 78 personnes condamnées à la chaise électrique. Devinez combien de personnes l’ont remercié ? Aucunes.

 

Donnez avec joie

Arrête de vous attendre à des remerciements lorsque vous êtes gentil avec quelqu’un. Au lieu de cela, prenez du plaisir à donner. Cela vous rendra plus heureux et vous donnera du plaisir, même si l’autre n’apprécie pas l’acte.

Enfin, rappelez-vous que la gratitude doit être cultivée. Cela signifie que si vos enfants sont ingrats, c’est de votre faute. Vous devez leur apprendre à être reconnaissants pour les choses qu’ils reçoivent.

 

N’enviez pas les autres : soyez vous même

 

Félicitations, vous êtes unique !

Il n’y a personne d’autre comme vous sur cette terre.

Vos gènes sont complètement uniques. Même si quelqu’un avait les mêmes parents que vous, la probabilité que cette personne vous soit identique est de 1 chance sur 300 000 milliards.

Malgré ce fait incroyable, beaucoup d’entre nous souhaitent être quelqu’un d’autre. Pour une raison quelconque, nous sommes convaincus que l’herbe est plus verte de l’autre côté de la clôture. Vivre votre vie de cette façon est inutile. Il est préférable d’embrasser votre caractère unique et de vous sentir à l’aise avec vous même.

 

Vouloir être un autre est risqué !

En fait, il y a un grand risque à vouloir être quelqu’un d’autre : si vous ne vous acceptez pas et n’embrassez pas votre caractère unique, vous pourrez déclencher de nombreuses souffrances psychologiques. Personne n’est aussi misérable que quelqu’un qui désire être quelqu’un d’autre.

Non seulement un tel désir conduirait à la misère, mais c’est aussi un énorme gaspillage de potentiel. Selon le psychologue William James, les personnes qui ne se sont pas trouvées utilisent seulement 10 pour cent de leur potentiel. Dès lors, il est logique que nous ne devrions pas perdre un seul atome de ce potentiel en essayant d’être quelqu’un d’autre.

 

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les politiciens et les célébrités semblent attirer la critique ?

La raison est assez simple : les gens tirent satisfaction à pourfendre ceux qu’ils estiment plus accomplis qu’eux. Pourquoi ?

 

Les gens critiquent ceux qu’ils envient

Se confronter à ceux que nous envions est une tendance humaine. Nous le faisons parce que cela nous rend comparativement plus important.

Un exemple extrême de cette tendance est une lettre caustique que l’auteur a reçue. Sa cible ? William Booth, le fondateur de l’Armée du Salut. Évidemment, l’auteur de cette lettre a pris un malin plaisir à essayer de d’égratigner une telle figure emblématique et reconnue.

 

Prenez les critiques comme des compliments déguisés

Puisque les gens sont tellement enclins à critiquer ceux qu’ils admirent et envient, vous devriez prendre de telles critiques non pas comme une insulte mais comme un compliment. En d’autres termes, si vous êtes critiqué, cela signifie souvent que vous accomplissez quelque chose de remarquable. En fait, en allant plus loin dans le raisonnement, vous pouvez conclure que plus vous êtes critiqué, plus vous devenez influent.

La prochaine fois que vous serez critiqué, n’abandonnez pas. Prenez-le comme un compliment !

 

Apprenez à vous détendre et à vous reposer avant de vous fatiguer

 

Les émotions négatives vous fatiguent !

Avez-vous déjà remarqué qu’après une journée difficile et fatigante, vous avez tendance à être d’humeur plus maussade qu’à l’heure du déjeuner ? La plupart des gens supposent que c’est leur travail intellectuel au bureau  qui les a fatigués.

Mais ces gens font erreur – le travail mental seul ne peut vous fatiguer. Les scientifiques ont découvert que, même après douze heures, le travail mental seul ne fatigue pas le cerveau.

Alors, qu’est-ce qui sous-tend cet épuisement ? Les psychiatres conviennent que les émotions sont la cause la plus fréquente de cette fatigue. Non les émotions positives, telles que la joie et le contentement, mais les émotions négatives, comme les sentiments d’ennui, d’anxiété et d’être méconnu.

Les psychiatres ont également constaté que cela fonctionne dans le sens inverse : la fatigue engendre plus de soucis et d’émotions négatives.

 

La fatigue génère des émotions négatives !

Il devrait donc être clair que vous devez vous reposer et vous détendre régulièrement avant de vous sentir fatigué. Sinon, les soucis et la fatigue s’accumuleront. Vous ne pouvez pas rester soucieux lorsque vous êtes détendu. Un repos régulier vous aide à maintenir votre capacité à travailler efficacement.

Considérons Frederick Taylor, qui était employé à Bethlehem Steel. Son but était d’augmenter le poids total en  kilo d’acier que les travailleurs pouvaient charger sur des wagons de marchandises.

Comment pensez-vous qu’il a agi pour atteindre cet objectif ?

D’une manière quelque peu contre-intuitive, il a demandé au travailleur, sujet de son expérience, de se reposer plus que les autres ouvriers, 36 minutes après chaque heure de travail. Le résultat ?

L’ouvrier en question a pu charger presque quatre fois plus d’acier que ses collègues, qui ne réservaient pas leur force en se reposant de manière organisée. Ils ne se reposaient que lorsqu’ils ressentaient la fatigue.

La leçon des psychiatres et de M. Taylor ne pouvait pas être plus simple: se reposer et se détendre avant d’être fatigué pour diminuer considérablement son anxiété.

 

Profitez de votre travail et niez le stress en étant organisé

 

Choisissez le job de vos rêves !

Il y a peu de sources de misère pire dans la vie que d’avoir à travailler, jour après jour, dans un métier que vous n’aimez pas.

Avoir du succès dans votre vie professionnelle dépend du plaisir que vous éprouvez dans votre travail.

Thomas Edison, a déclaré: un jour «Je n’ai jamais fait un seul jour de travail dans ma vie. Tout a été amusant. “

Il serait logique alors que vous ne devriez pas choisir un emploi que vous détestez, ou même que vous ne détestez pas.

Si, par exemple, vos parents vous poussent à reprendre l’entreprise familiale, pour laquelle vous manifestez peu d’intérêt, vous devriez certainement considérer leurs conseils avec attention. Ils ont beaucoup plus d’expérience que vous, mais c’est à vous, en définitive, qu’il appartient de  décider quel genre de travail vous fera plaisir.

Le père de Phil Johnson possédait une laverie automatique et avait espoir que son fils travaillerait dans l’entreprise et finirait par la reprendre. Mais Phil a choisi de travailler comme mécanicien. Son père était déçu par sa décision, mais Phil était épanouis. Il travaillait sur des machines qui l’avaient toujours fasciné. Cet intérêt devait ensuite le propulser à la présidence de la société Boeing.

 

Comment rendre votre job actuel moins stressant ?

Si vous avez déjà un emploi – comment le rendre plus agréable et moins stressant ? Une des façons de faire est de rester organisé : un bureau plein de courrier et de notes sans réponse suscitera à coup sûr des soucis.

Prenons, par exemple, l’histoire d’un dirigeant de Chicago qui était tellement nerveux et inquiet qu’il cherchait l’aide d’un médecin. Au cours de la consultation, il a remarqué que chaque fois que le médecin a été interrompu pour un motif de moindre importance, le médecin, plutôt que de le reporter, l’a immédiatement traité. Intrigué, l’exécutif a commencé à faire de même, et six semaines plus tard, il se sentait bien!

 

Le message clé de ce livre :

L’inquiétude peut nuire à votre santé physique et mentale. Vous devriez trouver des techniques pour faire face à vos soucis. Une méthode simple est de noter vos motifs d’inquiétude, de choisir un plan d’action et de ne jamais regarder en arrière. Pour éviter de s’inquiéter des actions des autres, n’attendez pas de la gratitude en réponse à votre gentillesse, ne gardez pas de rancunes, et comprenez que d’autres personnes peuvent vous critiquer parce qu’elles envient votre réussite.

 

Conseil d’action :

  • Adoptez un ordre stop-loss en cas de souci.
  • Acceptez et améliorez le scénario du pire.
  • Détendez-vous avant de vous sentir fatigué.

 

A vous de jouer :

Que vous inspirent les conseils prodigués par Dale Carnegie pour arrêter de vous inquiéter ?

 

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

 

Comment arrêter de s’ inquiéter et commencer à vivre de Dale Carnegie was last modified: by