Il est rare de se reconnaitre perfectionniste. Pour moi, c’est un trouble, pas différent d’un trouble obsessionnel-compulsif. Et comme un trouble obsessionnel-compulsif, le perfectionnisme vous gâche la vie. Cela gâche aussi la vie des gens qui vous entourent, car le perfectionniste perd de vue la perspective d’ensemble et se noie dans les détails.

Pourrons-nous atteindre la perfection un jour ? Personne n’en ait capable. Pourtant, tant de gens continuent d’essayer d’atteindre cet objectif insaisissable et se rendent malades dans le processus. Arrêtez cela. Acceptez qu’il soit acceptable de faire un travail moyen sur un certain pourcentage de votre travail. Si vous avez besoin de vous convaincre, considérez ceci : le perfectionnisme est un facteur de risque de dépression. Sans plaisanterie. Sydney Blatt, psychologue de l’Université de Yale, estime que les perfectionnistes sont plus susceptibles de se suicider que les gens ordinaires et médiocres.

 

Voici trois étapes à suivre pour cesser d’être perfectionniste :

 

1. Permettez-vous de vous tromper devant les autres

Essayez d’avoir une opinion qui est fausse. Racontez une histoire stupide. Portez des vêtements qui ne conviennent pas pour l’occasion. Les gens ne penseront pas que vous êtes stupide. Les gens penseront que vous avez passé votre temps et votre énergie à faire autre chose, une chose qui vous concernait davantage et dans laquelle vous vous êtes impliqué.

Nous avons tous beaucoup de demandes concurrentes en même temps. Nous ne savons pas quelles demandes pèsent sur les autres. Mais nous sommes sûrs d’une chose : notre travail n’est pas toujours la chose la plus importante pour nous.

En outre, vous remarquerez que les gens ne sont pas particulièrement investis dans le fait que vous ayez tort ou raison. Ils ne se soucient pas de savoir si vous avez raison ou tort dans ce que vous faites ou dites. Ils veulent juste que vous fassiez assez bien pour qu’ils puissent faire ce qu’ils doivent faire. Et cela est généralement loin de la perfection.

L’autre énorme problème avec le perfectionnisme est que les gens cessent d’apprendre quand ils craignent constamment de se tromper. Nous apprenons en faisant des erreurs. La seule façon de nous comprendre est de tester nos limites. Si nous ne voulons pas que quiconque sache que nous commettons des erreurs, ce qui représente la manière dont les perfectionnistes ont tendance à se comporter, nous cachons notre véritable moi.

 

2. Soyez un travailleur acharné plutôt qu’un perfectionniste

Concentrez-vous sur vos objectifs et soyez honnêtes avec vous-même si vos objectifs nécessitent un perfectionnisme en cours de route. Souvent, le perfectionnisme est un moyen d’éviter de se concentrer sur les objectifs. Les objectifs réels, après tout, exigent presque toujours un peu de chance et d’aide en cours de route – les facteurs que les perfectionnistes ont tendance à écarter.

3. Passez votre énergie à vous faire plaisir

Les gens ne sont pas tous intéressés à ce que vous soyez super bon dans votre travail. Ils s’en soucient s’ils vous aiment. Et, Casciaro a constaté que si quelqu’un ne vous aime pas, il décidera que vous êtes incompétent que vous le soyez ou non. Triste, oui, mais l’inverse est vrai aussi. Vous pouvez faire du mauvais travail et personne ne le remarquera s’ils vous apprécient. Dans de nombreux cas, cela est bon pour les entreprises. Les équipes réussissent à travailler quand tout le monde s’apprécie. Ne vous inquiétez donc pas de faire un travail parfait. Faites un travail décent, mais laissez-vous suffisamment de temps pour gérer vos relations au travail. Déjeunez. Participez à la politique de bureau, parce que la politique de bureau c’est vraiment d’être agréable – ce qui, franchement, est plus sain et certainement plus réalisable que d’être parfait.

 

A vous de jouer…

Êtes-vous perfectionniste ? Racontez…;)

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

 

Comment cesser d’être perfectionniste ? was last modified: by