Pendant longtemps, devenir entrepreneur était une envie qui sommeillait chez beaucoup jusqu’à la crise survenant en général à la moitié de la carrière. Pourquoi attendre si longtemps ? Aujourd’hui, les personnes qui commencent la plupart des nouvelles entreprises ont moins de 34 ans. Si elles le font, vous en êtes capable également. Ne soyez pas freiné par votre âge ou votre manque d’expérience. Surtout, ne vous laissez pas influencé par les mauvais conseils que ne manqueront jamais de vous prodiguer certaines personnes.

 

Mauvais conseil # 1: Vous ne gagnerez pas assez d’argent

C’est insensé. Qui gagne de l’argent lorsqu’il débute dans un nouveau domaine ? Personne. Les personnes fatalistes qui vous disent que vous ne gagnerez pas suffisamment d’argent vous conseillent en réalité de ne jamais changer de carrière, de ne jamais prendre le risque d’être un débutant et de ne jamais parier sur vous-même. De manière certaine, cette façon de penser fera tomber votre carrière dans un coma profond.

Le sujet prête à confusion. Ce que beaucoup de gens veulent dire quand ils disent que vous n’aurez pas assez d’argent pour débuter, c’est que vous ne parviendrez pas à lever suffisamment de fonds pour lancer votre entreprise. Après tout, si vous avez levé une somme d’argent importante pour démarrer votre entreprise, vous pourriez vous payer un excellent salaire. La plupart d’entre vous ont des idées qui ne nécessitent pas d’efforts de collecte de fonds extraordinaires. Et, regardons les choses en face, si vous proposez des idées nécessitant un investissement de six millions d’euros, en général ce ne sont pas vraiment de bonnes idées.

 

Mauvais conseil # 2: Vous pouvez être entrepreneur au sein d’une grande entreprise

Les grandes entreprises aspirent des petites entreprises dynamiques, fun et novatrices et les rendent ennuyeuses. Pourtant elles vous diront, en entretien, que le poste que vous convoitez possède une forte dimension entrepreneuriale. Ce n’est pas. S’il s’agissait d’un poste de ce genre, il serait trop surdimensionné pour s’intégrer harmonieusement dans l’organigramme d’une grande entreprise. Ce que le cela signifie vraiment, c’est que le poste que vous convoitez pourrait avoir cette dimension entrepreneuriale s’il n’était pas proposé dans d’une grande entreprise.

 

Mauvais conseil # 3: Démarrer votre propre entreprise est trop risqué

Il peut y avoir un risque plus élevé de travailler pour quelqu’un d’autre. Vous connaissez probablement des personnes qui ont été contraintes de quitter leur société dans les années 2000. Il était également risqué d’avoir parié que cette grande entreprise les garderait.

Et lorsque vous vous interrogez à propos de ces statistiques omniprésentes qui disent que les plus grandes entreprises finissent par échouer, remettez ces chiffres en perspective. Cherchez -vous à gérer une multinationale ou cherchez-vous à maîtriser votre temps afin que vous ne soyez pas licencié ou exploité ?

N’écoutez pas les gens qui vous disent que les petites entreprises sont risquées. Écoutez Matthieu R, propriétaire d’une boutique de surf, qui est devenu entrepreneur à l’âge de 17 ans. Pour lui, le risque le plus important était qu’il devait devenir adulte et obtenir un emploi qui ne lui permettrait pas de surfer. Mathieu a redéfini le sens du risque, et vous le devriez aussi. Quelle est la chose qui compte le plus dans votre vie ?

Et voici un bon conseil : ne voyez pas à l’échec comme quelque chose de binaire. C’est à dire noir ou blanc. Matthieu R a réussi avec son premier magasin. Puis il a ouvert une seconde boutique. Mais le temps passé entre les deux magasins l’éloignait du surf. L’argent supplémentaire ne valait pas la peine compte tenu du temps à y consacrer. Il a donc fermé le deuxième magasin. Est-ce que c’est un échec ? Pour certains, peut-être. Mais pour ceux qui sont éclairés, la fermeture d’une entreprise n’est pas un l’échec. Je dis cela car l’acquisition de la connaissance de soi pour mener une vie plus epanouissante à l’avenir est porteuse de promesses.

 

A vous de jouer…

Et vous ? Quels mauvais conseils avez-vous reçu lorsque vous avez émis l’idée de créer votre entreprise ?

 

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

Devenir entrepreneur est moins risqué que vous ne le pensez was last modified: by