Le niveau de rémunération fait-il le bonheur ?

 

Un large éventail de recherches suggère que 40k euros par an serait la rémunération idéale

Daniel Gilbert, professeur de psychologie à l’Université de Harvard, dit qu’une fois que vous avez une rémunération suffisante pour répondre aux besoins de base – nourriture, abri, mais pas nécessairement câble TV/internet », les augmentations progressives la rémunération ont peu d’effet sur votre bonheur.

 

Quitter la vie étudiante

Pour quelqu’un qui vient de passer cinq ans à l’université à vivre des bourses ou de l’aide parentale, une augmentation de quarante mille signifie beaucoup. Elle signifie passer de la pauvreté à la classe moyenne. Mais c’est une augmentation qui a lieu une seule fois. Après avoir réussi à intégrer la fourchette des quarante mille euros annuels, vous ne vivrez plus une seconde fois ce bonheur.

 

Gagner 20% de plus ?

Richard Easterlin, professeur d’économie, affirme que les générations précédentes ont prouvé que nos désirs s’adaptent à nos revenus.

“À tous les niveaux de revenus, la réponse typique est que l’on a besoin de 20% de plus pour être heureux.

Une fois que vous avez comblés ces besoins fondamentaux, l’adage se vérifie. Plus d’argent ne fait pas plus de bonheur.

 

Qu’est-ce qui nous rendra plus heureux et plus épanouis ?

 

N’écoutez pas les autres !

Les grands facteurs dans la détermination des niveaux de bonheur sont la satisfaction dans votre travail et de vos relations sociales.

Malheureusement, les gens ne sont pas doués pour choisir un emploi qui les rendent heureux. Gilbert a constaté que les gens sont mal équipés pour imaginer ce que leur vie serait dans un emploi donné, et les conseils qu’ils obtiennent d’autres personnes sont mauvais. Je dis cela parce que typiquement ces personnes leur donne pour tout conseil une variante de

“Vous devriez faire ce que j’ai fait”.

 

Gilbert recommande de choisir une carrière où les gens sont heureux

Mais ne leur demandez pas au gens si leur carrière les rend heureux. La plupart des gens diront oui. Ils ont intérêt à se convaincre qu’ils sont heureux. Au lieu de cela, essayez quelques professions différentes avant de vous installer dans une seule. Pour les étudiants, Gilbert leur conseille de passer par des emplois à temps partiel et des stages. Lorsque vous venez d’entrer sur le marché du travail, il est logique de passer d’un travail » d’entrée de gamme » à un autre. Aucune ancienneté et expérience requise signifie que vous avez peu à perdre. C’est donc un moment idéal pour comprendre ce qui vous fera plaisir. Occupez différents emplois pour observer des professions proches de la vôtre. Observez si VOUS pensez qu’elles rendent les gens heureux.

C’est un conseil simple et éprouvé, mais peu de gens le suivent. En effet, ils pensent qu’ils sont uniques et que leur expérience dans une carrière sera différente. Assimilez cela. Vous n’êtes pas unique, vous êtes essentiellement comme tout le monde. Gilbert peut vous présenter au moins dix raisons pour lesquelles les gens pensent qu’ils sont uniques.

Donc, votre première étape est de cesser de penser que vous êtes un cas spécial.

 

Concentrez vous sur les relations sociales

La prochaine étape consiste à se concentrer sur les relations sociales. En termes de bonheur, la satisfaction au travail est très importante, mais les relations sociales sont les plus importantes.

Et par les relations sociales, la plupart des chercheurs veulent dire les relations sexuelles – avec un partenaire cohérent. Donc envisagez de donner à vos aspirations professionnelles un peu moins de poids que vous donnez à vos aspirations sexuelles.

 

A vous de jouer …

Est-ce que l’argent fait le bonheur ?

Votre niveau de rémunération actuel vous satisfait-il ? Sinon, dans quelle proportion souhaiteriez-vous le voir augmenter ? Pourquoi ?

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

 

Acheter le livre Et si le bonheur vous tombait dessus de Daniel TODD GILBERT

Est-ce que le niveau de rémunération fait le bonheur ? was last modified: by