Trouvez votre voie au travail

Trouver sa voie au travail, que vous soyez un employé ou un cadre supérieur n’est pas nécessairement facile. Considérez votre propre voie. La signification, le potentiel infini et le meilleur qui réside en vous-même. L’avez-vous trouvé ? Si oui, il n’est pas garanti que vous ayez pu l’accomplir avec constance. Dans la 8e habitude, l’auteur nous pousse à trouver notre voie et nous montre comment inspirer les autres personnes autour de vous à trouver également leur voie.

Dans ce résumé, vous allez découvrir :

  • Comment développer les quatre intelligences qui vous aideront à trouver votre voie ?
  • Comment votre libre arbitre vous permet de développer votre véritable potentiel ?
  • La clé pour construire une relation de confiance mutuelle avec les autres.

 

Grandir au travail dans notre monde d’aujourd’hui !

La 8e habitude consiste à trouver un moyen de grandir dans notre monde d’aujourd’hui, à l’ère de la communication et de l’information.

N’avez-vous pas l’impression de ne pas créer beaucoup de différences ? Ou que ce que vous ne faites n’a pas vraiment d’importance ? Beaucoup de personnes ressentent cela. Mais pourquoi ?

Nous vivons actuellement dans l’ère de l’information et du savoir qui a succédé à l’ère industrielle.

 

Les survivance de l’âge industriel

De nombreuses organisations ont des difficultés à tenir compte du changement dans l’organisation du travail qui a résulté de ce changement d’ère. Elles fonctionnent toujours avec la mentalité qu’elles avaient à l’âge industriel ce qui se caractérise par une organisation verticale de la hiérarchie.

Ce type de contrôle fonctionne mal à l’ère actuelle de l’information qui vise à libérer le potentiel des travailleurs.

Par exemple, considérez la valeur prise par la qualité dans l’industrie informatique actuelle. Un programmeur exceptionnel, par exemple, est 1000 fois plus productif qu’un programmeur moyen. Durant l’ère industrielle, de telles disparités entre niveaux individuels de productivité étaient impossibles.

Il est donc nécessaire d’abolir l’approche verticale (top-down) du contrôle, car elle limite le potentiel des employés.

 

Les employés devraient être encouragés à trouver leur propre voie

Tout le monde souhaite être génial au travail, mais seuls les employés qui trouvent leur voie peuvent profiter d’un véritable succès. Trouver cette voie qui est propre à chacun d’entre nous est connu comme étant la 8e habitude. Alors, comment trouver la 8ème habitude ?

Cela commence par traiter les employés respectueusement afin qu’ils puissent faire leurs propres choix, utiliser leur créativité et se sentir significatif sur leur lieu de travail. Tout le monde doit pouvoir trouver sa propre voie et, à son tour, inspirer les autres à trouver la leur.

Vous pouvez trouver votre voie en utilisant les talents que vous avez reçu à votre naissance.

Est-ce qu’il vous est déjà apparu que le plus grand cadeau que vous ayez reçu est votre liberté de choix ? Chacun d’entre nous sommes nés avec cette liberté, accompagnée des dons de l’intelligence. La combinaison de nos dons nous permet de trouver notre propre voie.

La liberté de choisir est précieuse. Bien que nous ne puissions pas toujours contrôler ce qui nous arrive, nous pouvons toujours choisir la façon dont nous réagissons aux défis de la vie. Lorsque vous utilisez judicieusement votre liberté de choisir, vous pouvez l’utiliser pour élargir vos horizons et reprendre le contrôle de votre vie.

Le principe de la liberté s’applique à toutes les facettes de votre vie, y compris votre travail. Par exemple, si votre patron vous traite comme un paillasson, faîtes vous quelque chose à ce sujet ? Il est facile d’oublier que vous avez le pouvoir de choisir comment réagir. Mais vous le faites. Alors, pourquoi ne pas choisir d’aller parler directement à votre patron ?

Examinons maintenant les dons de l’intelligence.

Il existe quatre sortes d’intelligence et nous pouvons améliorer et cultiver chacun d’entre elles.  En travaillant sur votre intelligence, vous découvrirez vos points forts et cette découverte vous guidera vers votre voie.

  1. L’intelligence physique permet à notre corps de fonctionner et de se réguler sans notre apport conscient. Un exemple de cela serait nos battements de cœur.
  2. L’intelligence mentale est notre capacité à penser abstraitement et à analyser les choses, les personnes et les situations.
  3. L’intelligence émotionnelle nous permet de faire preuve d’empathie, afin que nous puissions communiquer avec les autres de manière efficace et amicale.
  4. Enfin, l’intelligence spirituelle est une chose sur laquelle la plupart des gens passent peu de temps à réfléchir, mais qui est d’une grande valeur néanmoins. En fait, il s’agit de la base même des autres formes d’intelligence. C’est elle qui nous indique le véritable nord de notre boussole morale, l’impératif qui nous pousse à chercher le sens de la vie.

Être un leader, c’est inspirer les autres et les aider à trouver leur propre voie

 

Repensez aux leaders et aux managers au sein de votre organisation. Sont-ils efficaces ? Vous-même, êtes-vous un bon leader ? Chaque organisation possède ses leaders, et pourtant, comme nous le savons tous, certains sont meilleurs que d’autres. Quelles sont les caractéristiques d’un bon leader ?

 

Un bon leader est capable de jouer non pas un, mais quatre rôles de leadership

Si vous êtes un leader qui veut aider les autres à trouver leur voie et à découvrir leur potentiel, alors vous devez influencer vos employés plutôt que les gérer et les contrôler. Faire cela est l’objectif central de tout leader.  Remplir chacun des rôles énumérés ci-dessous, vous aidera à vous améliorer.

D’abord, vous avez besoin d’une vision et d’une stratégie qui établissent une direction à suivre pour vos employés.

Deuxièmement, vous devez donner l’exemple en exécutant vos propres idées de manière disciplinée.

Troisièmement, soyez passionné par ce que vous faîtes, pour que, par votre enthousiasme, vous puissiez établir une culture organisationnelle partagée.

Enfin, vous devriez être capable de gérer et de maintenir des structures au sein de votre organisation.

 

Faites appel à vos quatre intelligences

Vous êtes maintenant sur la voie du leadership, mais pour devenir un véritable chef de file, vous devez également faire appel à vos quatre intelligences.

Nous employons nos intelligences au service de notre croissance personnelle. Un leader devrait utiliser le même paradigme pour son entreprise, une tactique qui ferait disparaître de nombreux problèmes parmi les plus communs. Pensez aux quatre intelligences en tant que parties du corps de l’entreprise, si on néglige l’une d’entre elle, cela compromettra la structure dans son ensemble.

Imaginez une entreprise qui ignore le besoin d’instaurer un esprit, la culture organisationnelle partagée par exemple. Une pénurie de culture organisationnelle partagée pourrait conduire à manquer de confiance dans l’entreprise. Certains salariés pourraient se sentir seuls ou isolés.

 

Ne vous asseyez pas en attendant que vos anciennes habitudes changent

 

Faites quelque chose pour cela

Avez-vous déjà songé : « Je suis sûr que les choses vont s’améliorer bientôt. Wait and see… » Dans l’affirmative, vous n’êtes pas le seul. Il n’est pas rare de nous asseoir et d’attendre le changement. Mais les choses changent rarement de cette manière. Et comme vous avez la liberté de choisir, vous êtes dans la position idéale pour corriger votre attitude !

Afin de découvrir votre voie, vous devez choisir de changer votre devise afin que “wait and see” devienne “just do it“.

Imaginez, par exemple, que vous n’aimez pas votre travail parce que votre patron est un maniaque du contrôle total et rejette toutes les idées que vous avez. Vous envisagez de quitter votre poste. Cependant, vous ne pouvez pas vous permettre de perdre votre emploi. Donc, vous décidez de sourire et de supporter votre patron du lundi au vendredi.

 

Il y a un autre chemin

Vous pourriez reconnaître que vous n’êtes pas une victime. Vous avez le choix. La grande majorité du temps, vous pouvez choisir de changer quelque chose à votre situation. Tout ce qu’il faut, c’est une prise d’initiative et de responsabilité. Lorsque vous adoptez cette mentalité et commencez à faire entendre votre voix, vous verrez que même si votre chef est votre chef d’un point de vue formel, vous avez toujours le pouvoir de faire une réelle différence dans votre travail.

Si quelque chose est vraiment hors de vos prérogatives, vous pouvez décider comment réagir à la situation. Bien sûr, il existe certaines choses externes que vous ne pouvez contrôler ou influencer. Par exemple, lorsque votre patron veut embaucher quelqu’un qui vous empêchera de poursuivre dans votre voie, et que votre poste ne vous permet pas d’interférer avec les décisions d’embauche. Même dans des cas comme ceux-ci, vous pouvez toujours choisir de ne pas laisser tomber. Et s’il existe quelque chose que vous souhaitez changer et que cela fait clairement partie de votre rôle, prenez les rênes et faites-le !

 

La confiance mutuelle est la clé des relations personnelles et professionnelles

Vous l’avez déjà entendu, mais pour une bonne raison : si vous voulez réussir, avoir du talent et être capable de conduire un projet ne suffit pas. Ce qui compte est qui vous êtes en tant que personne. Et une bonne manière de mesurer qui vous êtes en tant que personne, est votre capacité à inspirer confiance aux autres.

Mais comment vous assurer que les gens vous feront confiance professionnellement et personnellement ? En tenant votre parole, en étant amical et en sachant quand dire pardon.

Les règles simples suivantes vous aideront à réaliser ces objectifs. Une fois que vous commencez à les appliquer constamment, vous verrez bientôt leurs impacts positifs.

 

Tout d’abord, assurez-vous de bien respecter vos promesses

Si vous n’êtes pas sûr à cent pour cent de tenir ce que vous dîtes, ne faites pas une promesse ! Le fait de ne pas tenir sa parole est le moyen le plus rapide de perdre la confiance des autres.

 

Ensuite, soyez gentil et amical envers les autres

Simplement dire “merci”, “s’il vous plaît” et en demander, “puis-je aider ?” – peut faire toute la différence. Surveillez également vos paroles sur les gens, car les rumeurs et les médisances sont toxiques et nuisibles à l’installation de la confiance. Au lieu de cela, utilisez des mots chaleureux et amicaux.

En outre, être capable de dire désolé est également incroyablement impactant. Une excuse sincère peut ramener la confiance que vous avez perdu dans vos moments moins admirables.

 

Rappelez-vous, cependant, que la confiance n’est pas une voie à sens unique

Parfois, tout ce que vous devez faire est de faire confiance à une autre personne. En fait, l’expression faire confiance résume bien ce que vous essayez de faire lorsque vous essayez d’aider les autres à trouver leur voie. Si vous faites confiance à quelqu’un, vous témoignez à l’autre que vous remarquez son potentiel et sa valeur. Accorder votre confiance est une manière de faire découvrir aux autres leur propre potentiel.

Construire une relation de confiance et faire confiance aux autres dans votre travail et votre vie personnelle améliorera toutes vos relations. Et ce qu’il y a de formidable, c’est que ce n’est pas difficile : ça demande juste de faire quelques efforts.

 

La capacité à faire des compromis est importante lorsqu’il s’agit de gérer un conflit

Pensez à la dernière fois que vous avez essayé de résoudre un conflit avec quelqu’un. Comment cela s’est-il passé ? Avez-vous pris la parole pour exprimer votre point de vue ou bien avez-vous essayé de comprendre d’abord l’opinion de votre interlocuteur ?

C’est parfois plus facile à dire qu’à faire, mais la meilleure façon de calmer un conflit au travail est d’écouter l’autre.

 

Savez-vous vraiment écouter ?

La plupart d’entre nous pensons que nous avons un bon sens de l’écoute, car c’est ce que nous faisons tout le temps lorsque nous communiquons. Cependant, il y a une grande différence entre l’écoute que nous faisons habituellement et l’écoute empathique.

Par exemple, si vous essayez de dessiner d’un logo pour votre projet et que votre collègue présente son point de vue. Pour vraiment l’écouter, essayez de voir ce que votre collègue voit et de comprendre pourquoi il le voit de cette façon. Essayez de percevoir le cadre de référence de votre collègue.

Il est utile de garder à l’esprit que les conflits et les malentendus sont souvent causés par des différences sémantique. Nous avons chacun notre propre façon d’utiliser les mots et un mot seul peut contenir différentes significations et connotations. Par conséquent, pour mieux entendre et comprendre vos collègues de travail, essayez de saisir ce qu’ils veulent dire lorsqu’ils utilisent certains mots.

Après avoir vraiment écouté l’idée de vos collègues, vous pouvez commencer à expliquer votre point de vue et à chercher une troisième alternative qui vous convient. Après que les deux parties aient offert leur point de vue, une solution idéale pourrait même surgir naturellement, car le conflit ne se serait produit que parce que vous ne compreniez pas correctement l’autre personne.

 

Parfois, cependant, un compromis est nécessaire

Cela ne signifie pas qu’un côté perd. Plutôt, il devrait y avoir une compréhension mutuelle et une ouverture d’esprit, ce qui résulte d’une conversation ou chacun fait l’effort de s’exprimer et de comprendre les opinions divergentes. Cela rendra une troisième alternative beaucoup acceptable pour chacun – peut-être même que ce sera la meilleure solution pour les deux parties.

 

Toutes les organisations devraient avoir un système de valeur central sur lequel les employés peuvent s’aligner

Comment ça va dans votre entreprise ? Est-ce que tous les employés connaissent les valeurs fondamentales de l’organisation ? Sont-ils en accord avec elles ? Si vous êtes un leader ou un manager et ne pouvez pas répondre oui à ces questions, votre entreprise pourrait souffrir de difficultés.

 

Diffusez les valeurs de l’entreprise !

Si vos employés ne connaissent pas les valeurs fondamentales de l’organisation, il est très probable que l’entreprise elle-même repose sur une base fragile.

Par exemple, imaginez que vous demandiez au directeur d’une entreprise les valeurs de son organisation. Il pourrait mentionner que la coopération est un principe clé. Peut-être avait-il même mis en place une formation d’entreprise visant à aider les employés à coopérer plus souvent et de manière plus efficace. Mais les employés au sein de l’entreprise ne semblent pas coopérer correctement. Lors d’une inspection plus approfondie du problème, vous pouvez discerner que, bien que la valeur fondamentale de l’entreprise soit la coopération, il existe également une grande compétition, causé par un système de récompense pour les employés les plus performants. Et ces deux valeurs s’opposent.

Ce type d’approche entraîne un grave désalignement sur les valeurs de la société et perturbe les employés. Certains employés peuvent opter pour la coopération parce qu’elle les rend plus heureux et plus efficaces. D’autres peuvent choisir d’être compétitifs car cela les pousse à obtenir de meilleurs résultats et à récompenser leurs efforts.

 

Alors, comment allez-vous agir en tant que leader ou manager ?

Commencez à solliciter des feedbacks pour vous assurer que vos employés sont alignés sur les valeurs de l’entreprise.

Aucune personne ni aucune organisation n’est sur la bonne voie tout le temps, alors ne vous inquiétez pas. Ne punissez pas vos employés pour cela, mais fournissez-leur des feedbacks qui les aident à revenir s’aligner sur les valeurs de la société et à atteindre l’objectif souhaité.

Par exemple, pourquoi ne pas organiser la réunion mensuelle de l’équipe ? Cela vous donnerait l’occasion de faire savoir à vos employés ce que vous avez apprécié ce mois-là, ainsi que ce qui pourrait être amélioré. Cela donnera à vos employés la possibilité de s’exprimer aussi.

 

Habilitez vos employés à trouver et à utiliser leur passion et leur talent

Qui contrôle la planification et l’évaluation des tâches dans les organisations ? Les leaders ou les managers, n’est-ce pas ? C’est souvent le cas. Mais si les dirigeants contrôlent de manière trop serrée le navire, ils font souvent plus de mal que de bien, tant pour le personnel que pour l’entreprise elle-même

 

Les employés pas passionnés sont démotivés

Beaucoup d’employés ne sont pas très passionnés par leur travail, ce qui entraîne généralement des résultats peu soignés. Les employés perdent leur motivation lorsqu’ils n’ont pas assez de liberté ou de responsabilité. Habituellement, le gestionnaire s’occupe de toute la planification et de l’évaluation. On s’attend à ce que les salariés exécutent ce qu’il dit.

 

Impliquez vos employés !

Si, cependant, les travailleurs partagent la responsabilité et le contrôle avec leur chef, ils vont commencer à se sentir plus motivés et, à mesure que leur plein potentiel et leurs talents commencent à s’épanouir, ils trouveront éventuellement leur voie. Lorsqu’un leader cède un peu de contrôle, les employés sont impliqués, investis et soutenus, parce qu’ils se sentent confiants.

Considérez une entreprise de nettoyage avec beaucoup de travailleurs non motivés dont la seule tâche est de nettoyer quotidiennement un grand bâtiment. Comment pourraient-ils être motivés ? Une idée simple pour les motiver et les aider à trouver leur voie est de leur permettre de prendre des décisions importantes, puis d’évaluer leur succès. Le personnel pourrait essayer différents produits, par exemple, différents aspirateurs, puis évaluer ceux qui fonctionnent le mieux.

Utiliser une approche légèrement plus facile à mettre en place peut ne pas être perçu comme le bon choix, car les dirigeants sont traditionnellement ceux qui détiennent le pouvoir. Mais le plus important est de faire le meilleur travail possible et d’inspirer les employés à trouver leurs propres voies dans l’organisation. Si vous pouvez le faire, vous, vos employés et votre entreprise serez grandement récompensés.

 

En résumé :

 

Le message clé de ce livre :

Si vous voulez prospérer dans tous les domaines de votre vie, vous devez trouver votre voie et inspirer les autres à trouver la leur. Les dirigeants d’entreprise sont dans une position privilégiée pour le faire, et en instillant la confiance, en communiquant efficacement et en renonçant à un certain contrôle, ils peuvent apporter de la valeur à leur entreprise.

 

Conseil d’action :

N’ayez pas peur d’abandonner le pouvoir.

En tant que leader, essayez de confier une responsabilité et un contrôle à votre personnel. Lorsque les employés sont responsabilisés, sont habilités à faire un feedback concernant leurs tâches et sont autorisés à prendre leurs propres décisions, ils se développent personnellement et professionnellement, ce qui rend l’entreprise dans son ensemble plus efficace.

 

A vous de jouer…

Êtes-vous décidé à trouver votre voie, votre talent et à inspirer les autres ? Racontez ! 😉

 

Acheter le livre sur amazon

 

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

 

La 8e habitude de Sthephen R.Covey. Apprenez à donner le meilleur de vous-même au travail. was last modified: by