Difficile de ne pas se tromper !

La plupart des personnes souffrent d’un mauvais choix de carrière parce que nous sommes mal équipés pour trouver le job de nos rêves (c’est dans la nature humaine). Vous pensez choisir le job de nos rêves et l’expérience tourne mal. En fait, il est pratiquement impossible de décrocher le job de nos rêves dès votre premier essai. Vous ne faîtes probablement pas exception à la règle.

Je ne suis pas non plus une exception. Plus jeune, je rêvais d’une carrière juridique à l’instar des héros des romans d’apprentissage qui bercèrent ma jeunesse. Je me disais que j’allais vivre une vie professionnelle faites d’aventures, rencontrer des hommes passionnants et défendre la veuve et l’orphelin. Depuis, j’ai expérimenté nombre de jobs qui m’ont rendus plus heureux !

L’économiste N. Howes prétend que seuls 5% d’entre nous décrochent le job de leur rêve du premier coup. Il appelle ces personnes les «fast starters ». En général, ils sont moins créatifs, moins aventureux et moins innovants. Le choix d’une carrière conventionnelle est idéal pour eux.

Nous pouvons donc nous interroger sur la pertinence de vouloir être parmi ces personnes qui trouvent le job de leur rêve du premier coup. Cependant, nous souhaitons tous améliorer notre habilité à faire les bons choix de carrière.

Voici donc quelques clés à méditer au moment de faire vos choix :

 

Ne suivez pas la hype

Nous avons tendance à penser que l’herbe est plus verte ailleurs. Par exemple, pour le journal « le nouvel observateur », une majorité des français pensent que le métier d’agriculteur rend heureux. En effet, nous entretenons un lien affectif avec ce métier. Témoin, le succès du salon de l’agriculture ne se dément pas années après années. L’idée de devenir agriculteur fait donc fantasmer. Pourtant retourner à la terre est absurde.  Être agriculteur est difficile, cela exige d’accepter un travail entrepreneurial complexe et des salaires modestes.

Un autre exemple est le métier d’avocat. Nous suivons leur vie trépidante à travers les médias : une glorieuse voie universitaire menant vers de prestigieuses écoles. Un job réputé pour ses confortables. Pourtant, avec 40% d’avocats supplémentaires en 10 ans, un avocat gagne en moyenne à peine plus que le smic et travaille plus de 50h par semaine !

 

Décrochez un style de vie par un titre de job

Observons la vie des personnes de notre entourage. Puis, interrogeons-nous sur la vie que nous rêvons de mener. C’est simple, n’est-ce pas ? Pourtant à bien y regarder… Nous ne pouvons pas mener leur vie actuelle sans passer par la vie qu’ils ont été contraints de mener pour en arriver là. Prenons l’exemple des écrivains à succès que nous affectionnons lire. La plupart d’entre eux  ont écrit durant des années à l’ombre de la notoriété, mettant leurs finances et leur avenir professionnel en péril pour continuer à écrire. Souhaitez-vous suivre le même chemin ? MK Streznewski écrit que les personnes exceptionnellement créatives doivent tout abandonner pour exprimer toute leur créativité avec un grand C. Pour la plupart d’entre nous, cette voie n’est pas attractive.

Il en va de même pour les créateurs de startup. C’est une vie difficile. Vos finances seront au plus bas, vous n’aurez pas de temps pour rien d’autre dans votre vie et votre société a de bonnes chances de faire faillite.  Au moment de choisir de créer une statup, observez la vie des personnes qui ont possédé leur société avant qu’elle ne devienne pérenne. La plupart d’entre nous rêvons d’être indépendant, de prendre le contrôle de notre travail et de notre emploi du temps. Très peu d’entre nous accepterions de mener la vie qui conduit à cette réussite.

 

N’investissez pas trop dans une carrière

 

Faites des essais

S’engager dans plusieurs voies professionnelles différentes est une bonne stratégie. Tester plusieurs produits avant une création d’entreprise et plusieurs jobs avent de vous engager dans une carrière est une idée valable. Le passage d’un métier à l’autre est le signe d’une personne qui recherche le bon job pour elle. Partir lorsque vous avez le sentiment d’être dans la mauvaise direction est le moyen naturel pour trouver sa voie. Un CV avec plusieurs changement professionnel n’est pas un mauvais CV (pour être franc, je réécris des CV toute l’année. Il s’agit de raconter une histoire et tout le monde a de la matière pour raconter une bonne histoire au sujet de sa carrière, peu importe le nombre de fois qu’ils ont changé de job !).

 

Ne faites pas trop de sacrifices

Le plus important est de ne pas surinvestir votre temps dans une voie qui ne vous convient pas. Par exemple, s’engager dans quatre ou cinq années d’études pour exercer un métier qui ne vous conviendra pas est un sur-investissement.

De même, ne sur-investissez pas votre argent. Évitez de vous endetter durant vos études. Cela vous contraindrait à faire des choix de carrières pour rembourser votre dette. Ne vous précipitez pas pour devenir propriétaire d’une maison de prestige. Cela vous obligera à demeurer à un haut niveau de revenu pendant plusieurs années. Peu de personnes souhaitent avoir la même carrière, le même métier ou le même niveau de responsabilité toute leur vie. Il y a quelques raisons de croire que nous sommes mal armés pour prédire ce que nous aimerons à l’avenir.

 

Nous sommes mal équipés pour prédire ce qui nous rendra heureux

Des recherches en psychologie clinique ont démontrées que les êtres humains sont particulièrement mauvais lorsqu’il s’agit de prédire ce qu’ils aimeront à l’avenir. Nous imaginons que nous apprécieront les choses qui nous semblent accessibles. Cette pensée réconfortante nous aide à vivre. Nous sommes généralement optimistes et nous pensons que cela ira mieux demain. Cette approche n’est pas rationnelle parce que, pour la plupart d’entre nous, les choses demeurent les mêmes du point de vue de notre bonheur au travail.

Il est difficile de se représenter mentalement ce qui pourrait nous rendre heureux et, au contraire, ce qui nous rendrait malheureux. Nous devons faire l’effort de chercher à expérimenter ce qui nous apporte du bonheur.

 

A vous de jouer … 😉

Comment avez-vous choisi votre carrière ?

Avez-vous trouvé du premier coup ou fait quelques mauvais choix ? Lesquels ?

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

 

Comment choisir une carrière que vous aimerez ? was last modified: by