Certaines personnes souffrent de posséder un QI exceptionnellement supérieur à la moyenne en même temps qu’une grosse déficience d’intelligence émotionnelle et de compétences sociales.

La première étape pour développer une bonne carrière lorsque nous souffrons de ce syndrome du surdoué est de reconnaître que nous avons un déficit de compétences sociales, et que, par définition, le travail, fait la part belle aux compétences sociales.

Lorsque vous songez à ceux qui trouvent leur chemin vers le succès dans le monde du travail, considérez la liste des traits que les recruteurs recherchent chez les candidats aux écoles de commerce les plus prestigieuses :

  • Compétences en communication et interpersonnelles,
  • Pensée originale et visionnaire,
  • Potentiel de leadership,
  • Capacité de bien travailler au sein d’une équipe,
  • Compétences analytiques et de résolution de problèmes.

Notez que la plupart de ces compétences sont indépendantes de l’intelligence.

Je vais vous dire quelque chose de sévère : si votre carrière est bloquée, c’est probablement à cause de mauvaises compétences sociales. Les gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent, mais ont de bonnes compétences sociales, ne se sentent pas bloqués, ils se sentent incertains. Les personnes qui manquent de compétences sociales se sentent comme n’ayant nulle part où aller.

Afin de réussir sur votre lieu de travail, vous avez besoin de quelques lignes directrices pour combler le fossé qui existe entre les compétences sociales des autres et les vôtres.

Voici quelques règles concrètes pour vous améliorer au travail si vous vous trouvez dans ce cas :

 

1. Passez moins de temps avec les gens

L’une des choses qui alarme les gens est le peu d’amis et de relations que les surdoués entretiennent. Mais je n’ai jamais entendu aucun de ces surdoués se lamenter cela. Ce n’est pas quelque chose qui leur manque. Ils ont juste besoin que d’un faible niveau de proximité dans leur vie. Ce que j’entends en ce qui concerne ces personnes, c’est un manque d’opportunités d’emploi.

La façon d’améliorer cela est de passer moins de temps avec les gens. Vous pouvez avoir l’air charmant et excentrique à petites doses, mais à grande dose, c’est épuisant. Alors, allez dîner, puis rentrez chez vous. Allez au pique-nique de l’entreprise, mais discutez un peu avec les gens. Ensuite, partez.

Au travail, vous n’avez pas besoin de passer beaucoup de temps avec les gens. Vous pouvez être le plus étrange, le plus intelligent. Tant que vous n’êtes pas trop bizarre. Passez un peu de temps avec les gens. Revenez ensuite a vous.

 

2. Ne le dites pas à votre patron

Au lieu de cela, posez à votre patron des questions relatives aux situations touchant à la vie sociale de l’entreprise. Par exemple, une société vient de terminer un petit tour de table pour son financement. Et le patron a remercié les investisseurs. C’est une bonne initiative de votre part de lui envoyer un email simple pour savoir si vous devez lui envoyer un remerciement aussi.

Lorsque vous posez des questions spécifiques sur les situations sociales, votre patron appréciera que vous sachiez que vous ne savez pas. Et votre patron pensera qu’il est possible de vous coacher. Cela aide quand votre patron vous considère comme un imbécile social. Le plus gros problème chez les personnes ayant des compétences sociales médiocres, c’est qu’ils ne savent pas ce qu’ils passent à côté donc ils ne peuvent pas s’améliorer. Vous vous différencierez de cette foule lorsque vous demanderez de l’aide.

 

3. Être génial à ce que vous faites, et un peu étrange

J’écris souvent qu’il est important d’être une étoile. C’est en fait plus important pour les surdoués. C’est le seul moyen de rester employable. Vous serez toujours difficile à gérer.

Souvent, les gens qui sont vraiment sympathiques n’ont pas l’obligation d’être talentueux au travail. Les gens adorent être autour d’eux. Et c’est juste, parce que quelqu’un que tout le monde aime en général rend l’équipe plus productive.

Au moment où vous arrivez au milieu de votre carrière, il est clair que les gens qui se distinguent par leur talent sont bizarres et pensent de manière étrange. C’est ce qui les rend remarquable. Donc, plus vous réussissez dans votre carrière et plus il devrait être socialement accepté que vous êtes étrange.

 

4. Concernant la politique du bureau, soyez totalement direct

Il existe une politique de bureau dans chaque bureau. Parce que la politique du bureau porte sur la façon dont les gens s’entendent. Si vous êtes surdoués, il n’existe pas de bons moyens pour vous de connaître toutes les nuances. C est trop compliqué. Vous ne les faites donc pas.

Malheureusement, la façon dont vous agissez se révèle est régulièrement mal interprété, même si ce n’est pas votre intention.

Vous devez regarder les gens en face. Et si la personne réagit mal lorsque vous dites quelque chose, même si vous pensez que ce n’est pas une mauvaise chose à dire, vous devez vous arrêter et demander si vous ne blessez pas quelqu’un. Il s’agit de demander quatre ou cinq fois par jour. “Êtes-vous en colère ?” La plupart du temps, les gens seront surpris que vous ne le sachiez pas. Il faut poser cette question tout le temps. Il n’y a pas d’autre moyen de le savoir.

 

5. Ne soyez pas frustrés par les règles

Il y a des règles au bureau. Il suffit de les suivre. Ne demandez pas leur raison d’être. Ce ne sera pas logique. C’est comme ça.

 

A vous de jouer…

Vous connaissez une personne dans ce cas ou c’est votre cas ? Racontez !

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

 

Comment développer votre carrière si vous êtes surdoué et dénoué de compétences sociales ? was last modified: by