Pourquoi travailler ? Souhaitez-vous gagner de l’argent pour payer les factures et acheter de quoi manger, pour avoir une vie sociale riche ou peut-être en raison d’un engagement profond ? Il est probable que ce soit un mélange de tout cela .

 

 

 

Travailler pour faire une différence dans la vie des autres

Savez-vous ce que votre travail signifie pour vous ? Les gens ont tendance à voir le travail sous trois points de vue différents.

 

Travailler c’est la santé !

Pour certains d’entre nous, le travail ne peut être qu’un travail. Nous le faisons pour payer les factures, acheter à manger et dépenser de l’argent. Le travail est nécessaire, mais nous n’irions pas au-delà des tâches requises.

 

Travailler c’est la carrière !

D’autres perçoivent leur travail comme une carrière. En d’autres termes, une période qui devrait être caractérisée par le progrès et la croissance. Les personnes ayant des carrières travaillent pour des promotions, des augmentations et des responsabilités accrues. Ils s’attendent certainement à une plus grande satisfaction dans leur profession que ceux pour qui le travail n’est qu’un métier.

 

Travailler c’est changer le monde !

D’autres encore, comme moi qui milite pour le bonheur et la passion au travail, et qui veut vraiment changer la vie des autres, croient que leur travail est un appel. Pour ces personnes, le travail qu’ils font crée des changements positifs dans le monde. Leur travail devient non seulement une partie vitale de leur vie, mais aussi une source de bonheur.

 

Vous connaissez probablement des personnes qui correspondent à chacune de ces catégories. Peut-être que vous vous êtes retrouvées dans chacune de ces catégories à différents stades de votre vie.

 

Comment être motivé au travail ? (un job de rêve devrait posséder ces caractéristique ;))

 

Qu’est-ce qui fait qu’une entreprise se porte bien ? Aujourd’hui, il existe d’innombrables stratégies conçues pour développer l’efficacité des entreprises. En réalité, c’est assez simple : il y a trois facteurs pour conduire une entreprise au sommet et toutes sont liées à la façon dont les employés sont traités.

 

L’autonomie

Lorsqu’ils reçoivent plus d’indépendance et de responsabilité, tout le monde, des travailleurs de niveau débutant aux dirigeants des équipes de projet, se fera plus fier de leur travail. Accorder aux employés le pouvoir de prendre des décisions clés dans leur domaine augmente les niveaux de confiance, d’engagement et de respect au sein d’un environnement professionnel.

 

l’investissement

Certaines des sociétés les plus réussies d’aujourd’hui ont atteint de grands sommets en consacrant du temps, de l’argent et des efforts au développement de leurs employés. Grâce à des programmes de formation difficiles, les employés estiment que leur temps de travail est précieux et que leur rôle est également précieux.

 

La mission

La mission d’une entreprise n’est pas seulement quelque chose qui devrait nourrir les discours du PDG. Au lieu de cela, la mission de la société devrait être continuellement présente dans les affaires quotidiennes du lieu de travail, à travers chaque niveau de gestion, au sein de chaque équipe et, bien sûr, dans les produits finis.

 

Le cercle vicieux de l’entreprise en crise

Pendant les crises, les entreprises ont tendance à réduire les niveaux d’autonomie, d’investissement et de mission. Pourtant, cela ne fait qu’ exacerber les problèmes en créant un cercle vicieux.

Prenons une entreprise confrontée à la pression d’un rival sur le marché. Ils peuvent licencier ou introduire un suivi strict de la performance des employés dans le but d’augmenter le rendement. Malheureusement, le contraire se produira. La réduction de la sécurité et de la responsabilité de l’emploi rendra les employés plus démotivés que jamais. Les résultats de l’entreprise en pâtiront. La direction répond à ce problème en instaurant un contrôle encore plus étroit. Cela accentue la baisse de moral des employés. Le cercle vicieux s’installe.

 

Les (vaines) tentatives visant à accroître la productivité lors de restructurations

 

Un environnement trop encadré est connu pour diminuer l’engagement et la productivité

Néanmoins, c’est encore une caractéristique clé de nombreuses professions et institutions, aujourd’hui. En fait, l’une des pires institutions, en matière de restructuration perpétuelle, est le système éducatif américain.

Les enseignants aux États-Unis reçoivent des programmes d’études incroyablement détaillés, conçus pour que même les mauvais enseignants puissent offrir aux élèves une éducation adéquate. Sans possibilité de modifier les plans de cours en fonction des besoins individuels de leurs élèves ou d’expérimenter des styles d’enseignement plus efficaces, il n’est pas surprenant que de nombreux enseignants soient mécontents de leur travail.

Ils ont peut-être enseigné en espérant que c’était leur appel, mais leur travail actuel ne ressemble à rien d’autre qu’à un emploi. Cela ne crée pas non plus un environnement de classe positif pour les étudiants !

Malheureusement, un cadre trop restrictif n’est pas le seul facteur qui épuise la motivation des employés.

 

Les incitations financières mal utilisées sont inefficaces

En effet, vous pourriez-vous demander : qu’est-ce qui pourrait être plus motivant pour travailler qu’une augmentation de salaire ?

Prenons l’exemple de cette garderie. La garderie en question devait lutter contre le nombre élevé de parents qui arrivaient après les heures de fermeture habituelles. La direction a choisi de faire payer une amende aux contrevenants. Elle espérait tout naturellement que cela encouragerait les parents à être ponctuels. La garderie a été surprise par les résultats.

Avant l’introduction de l’amende, un quart des parents avaient tendance à arriver en retard. Mais après l’amende, ce nombre a atteint les 40%. Bien que les parents considéraient les retards comme une faute de comportement, ils se sont mis à voir le retard comme une option payante.

Les incitations financières semblent être une bonne idée au début, mais courent finalement le risque de transformer les contrats d’intégrité sociale ou morale en relations financières flexibles. Dans ce cas, ils ne remplissent plus leur objectif initial.

 

Certaines théories sont des inventions

 

Remettez en question les inventions

Aujourd’hui, le mot découverte est souvent utilisé indifféremment du mot invention. Pourtant, les deux mots sont porteurs d’un sens quelque peu différent.

Une découverte se rapporte à quelque chose qui existe. Bien que vous l’ayez trouvé, vous n’avez joué aucun rôle dans son existence. Une invention est quelque chose que l’homme a créé. Non pas en la trouvant, mais en la construisant. Dans le cas des inventions, les humains sont responsables de la décision de créer quelque chose. Il sera alors de la responsabilité de la société de déterminer si l’invention est utile, nécessaire, dangereuse ou inutile.

Les inventions ne concernent pas seulement les objets. Elles peuvent aussi être des idées et des théories. Il est essentiel de le rappeler, car certaines théories relatives aux science humaines sont souvent considérées comme des découvertes. Trop souvent.

 

Pourquoi Adam SMITH a t-il eu autant d’influence ?

C’est le cas avec la théorie économique influente d’Adam Smith présentée dans son livre « La richesse des Nations ». Son célèbre ouvrage de la fin du XVIIIe siècle contient beaucoup d’idées sur la façon dont les lieux de travail devraient être configurés pour maximiser l’efficacité.

L’un des principaux arguments de Smith est que les gens ne travaillent que s’ils reçoivent des incitations pour le faire. C’est une idée à laquelle le monde entier s’accroche encore aujourd’hui. Ainsi, la récompense la plus évidente au travail acharné est une augmentation de salaire.

Mais rappelez-vous, nous avons appris que les incitations financières en général sont relativement inefficace. Alors, pourquoi croyons-nous toujours que nous ou nos employés seront motivés par de l’argent ?

Bien que de nombreuses théories tentent de décrire la nature humaine, certaines d’entre elles finissent par la dicter. Si personne n’avait jamais entendu parler des idées d’Adam Smith, nous pourrions aborder le travail de manière très différente. La théorie de Smith est devenue une prophétie auto-réalisatrice.

De la même manière que nous commettons les erreurs auxquelles s’attendent nos superviseurs, nous sommes devenus motivés par l’argent parce que c’est ce que nous attendons de nous-mêmes.

Les choses devraient-elles rester ainsi ? Non !

 

Comment améliorer le milieu de travail ?

 

Redéfinissez la notion d’efficacité dans l’entreprise !

L’achat d’une chemise fabriquée à partir du travail d’enfants est une décision que nous pourrions qualifiée de douteuse d’un point de vue éthique. Bin que la question peut sembler douteuse à poser dans ce contexte, une mesure économique typique examinerait si la décision d’acheter la chemise est efficace. La plupart d’entre nous, nous ne sommes pas certains de la bonne réponse. Cela montre à quel point la notion d’efficacité est vraiment limitée.

Les économistes définissent l’efficacité purement en termes de profit. Mais si les économistes veulent adopter une approche vraiment moderne, l’efficacité devrait également être mesurée à la lumière d’autres facteurs. Par exemple, la satisfaction de la clientèle devrait également être évaluée. De même, les coûts du travail physique devraient également inclure le travail émotionnel fourni par les travailleurs.

Cette définition révisée fournit déjà un cadre solide pour des activités commerciales plus durables. En s’intéressant aux coûts psychologiques du travail, les employeurs sont mieux placés pour créer de nouveaux processus de travail qui augmentent le bonheur et la productivité des employés.

 

Cela commence par se poser trois questions simples : quoi, comment et quand.

Quel est le but des tâches de vos employés ? Quels impacts positifs créent-elles ?

Comment vos travailleurs achèvent-ils leurs tâches ? Sont-ils strictement surveillés ?

Et enfin, quand pouvez-vous introduire un changement si les choses ne semblent pas bien fonctionner dans votre milieu de travail ?

Les employeurs évitent souvent la troisième question. Il est vrai que l’économie moderne est en constant mouvement. Cependant, attendre de la stabilité pour changer votre entreprise ne fera qu’installer dans la durée les cercles vicieux. La réponse à la troisième question est toujours “maintenant”!

 

Résumé final

 

Le message clé de ce livre :

Une forte dépendance à l’égard des incitations financières et une surveillance rigoureuse des performances créent des travailleurs démotivés et désengagés. Si les entreprises veulent rendre leur lieu de travail positif et productif, les théories classiques, mais périmées, doivent être abandonnées. En faisant en sorte que les employés se sentent confiants et appréciés, les employeurs peuvent vivre leur emploi comme si c’était leur mission de vie.

 

Conseil d’action:

La prochaine fois que vous souhaitez motiver vos employés, ne le faites pas en leur promettant un bonus. Au lieu de cela, mettez en évidence l’impact positif que leur travail a sur la vie des autres, par exemple en mettant les employés en contact avec les clients.

Une entreprise automobile, par exemple, pourrait inviter les propriétaires de voitures à partager leurs expériences positives avec les employés qui leur ont vendu le véhicule !

 

A vous de jouer … 😉

Pourquoi travaillez-vous ? Qu’est-ce qui vous motive ?

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

 

Acheter sur amazon

Pourquoi travailler ? Barry Schwartz was last modified: by