Vous êtes à la hauteur !

Si vous êtes celui qui effectue le plus d’heure au bureau, alors vous passerez pour le plus désespéré de votre service ! Vous ne devriez ni avoir l’air paresseux, ni avoir l’air d’être celui qui travaille le plus dur au bureau. Après tout, pourquoi auriez besoin de travailler plus durement que les autres ? N’êtes-vous pas suffisamment intelligent ? Suffisamment organisé ? Pas suffisamment confiant en votre capacité à naviguer hors du monde du travail ? Dans de nombreux cas, ces trois affirmations sont vérifiées pour ceux et celles qui travaillent le plus dur.

 

Prévoyez des pauses !

 

Pour rester productif !

Travailler sans s’arrêter apporte des bénéfices décroissant à partir d’un certain niveau. Marie B est étudiante au sein d’un laboratoire à la renommée internationale. Elle est au sommet dans son domaine d’expertise. Pourtant, elle prend le temps de jouer au volley et de participer aux œuvres d’une association caritative. Lorsque nous l’interrogeons sur ces temps de pause hors du laboratoire, Marie déclare :

« je ne serai pas capable de maintenir mon niveau d’attention et d’énergie, si je travaillais sans interruption. Je perdrai complètement la perspective des choses ».

Ne vous racontez pas à vous-même que vous travaillez sans vous arrêter parce que vous aimez votre travail. Si vous aimiez votre travail, vous prendriez des pauses pour être meilleur. Les personnes qui travaillent plus que huit heures par jour commencent à perdre rapidement leur efficacité. « Si vous travaillez tout le temps, vous finissez par perdre votre avantage compétitif » prévient Danielle F directrice au sein d’un cabinet de conseil RH.

« Souvent, ces salariés sont perfectionnistes, contrôlant et n’aime pas travailler en équipe. Les plus gros travailleurs ne sont pas les plus productifs en termes d’efficacité et de créativité ».

 

Pour rester créatif !

Ironiquement, les instants qui élèvent notre niveau de succès au travail requièrent souvent de passer du temps en dehors du bureau. Par exemple, une grande idée qui impactera sur la rentabilité de notre société n’arrivera probablement pas lorsque nous sommes accaparés par notre tâche au travail. N’importe qui est capable de travailler dur, mais peu de personnes peuvent s’asseoir sur un rocher et revenir avec une idée lumineuse.

 

Pour créer des relations !

Pour beaucoup de gens, les drogués du travail sont des perfectionnistes ou souhaitent éviter de se confronter à une autre réalité. Les travailleurs les plus acharnés perdent leur confiance en eux lorsqu’ils cessent de travailler. Ils sont terrifiés à l’idée de commettre un faux pas ou une erreur ou bien craignent de sortir de leur zone de confort pour nouer des relations avec les autres, par exemple.

 

Pour rester heureux !

La loi de Yerkes-Dodson dit qu’une stimulation trop importante ou trop faible est néfaste. Les personnes les plus heureuses au travail sont celles dont la charge de travail est à un niveau intermédiaire.

 

Pour trouver LE job !

La règle de travailler moins s’applique également à ceux qui cherchent le job de leur rêve. Beaucoup seront ravi d’entendre cela : le temps que vous travaillez au-delà de cinq heures par jour n’a aucune incidence sur votre capacité à trouver un emploi.» Bonne nouvelle rapportée par David P, directeur d’un cabinet de recrutement international.

David P m’a dit que la recherche du job de vos rêves est comme un entrainement avant une compétition sportive. Tout ce que fait le chercheur de jobs est destiné à obtenir un entretien. Donc,vous devez être mentalement préparé. Tout comme un athlète ne doit pas trop s’entrainer avant une course, le chercheur du job de ses rêves expérimentera lui aussi la défaite s’il dépense trop d’énergie à ses recherches.

David P est persuadé que les meilleurs jobs ne reviendront pas aux personnes les plus intelligentes ou à celles qui travaillent le plus dur au bureau, mais aux personnes qui se connaissent le mieux et connaissent le mieux le marché du travail. Oubliez l’idée de travailler plus durement que vos collègues parce que vous avez besoin d’être brillant. Eloignez-vous chaque jour de vos ordinateurs, dit-il et profitez du reste de votre vie ».

 

A vous de jouer …

Pour ma part, j’apprécie de travailler avec la technique du podomoro qui consite à faire une pause de 5 minutes toutes les 25 minutes et 15 minutes toutes les 2 heures.  

Et vous ?Comment gérez-vous votre temps de travail au bureau ?

Travaillez-vous plus que les autres ? Pourquoi ?

Savez-vous vous arrêter ou est-ce difficile pour vous ?

Comment mettez-vous à profit vos temps de pauses ?

“Pensez différemment, brisez les codes et VIVEZ vos rêves !”                                                                           Sébastien BEL

 

Ne soyez pas celui qui travaille le plus dur au bureau ou dans votre recherche du job de vos rêves was last modified: by